Archive for the ‘Tunisian Cars’ Category

À voir le specacle autombile Tunisien, chaque année il devient de plus en plus riche, du côté des modèles qui viennent visiter la Tunisie, et le nombre, qui augmente. Petit à petit, une petite diversité est entrain de se créer. Les fans de l’automobile en Tunisie, sont parfois chanceux de voir quelques exemplaires passer.

Une des surprises qui a pris les pages Tunisiennes de Facebook, c’est les premières images d’une Aston Martin DBS, dédiée pour la police. Ce qu’on ne savait pas à l’instant c’est que c’était pour le tournage d’une sitcom Tunisienne Bolisse. On laisse les mecs de la cinéma travailler, et on fait notre travail, l’automobile.

Qu’en est-il des deux monstres qui vont apparaître à la télé?

Ces voitures, Tunisiennes, sont la fièrté du constructeur Anglais, Aston Martin, qui n’a pas cessé de créer la surprise, et de garder le style britannique pur du design Aston. Les deux voitures en question sont La Aston Martin DBS, et la Aston Martin DB9. Les deux sont modèle de l’année 2009, alimentées par deux V12 monstrueux, et les deux voitures sont déjà en compétition chez les britanniques.

La Aston Martin DBS :

La voiture qui va apparaître dans la série a été construite pendant l’année 2009. Elle possède sous le capot un 5.9L V12 produisant 510 ch @6500 tr/min et génère un couple max de 570 Nm @5750 tr/min. La voiture a vu le jour pendant le tournage du fameux James Bond Casinon Royale en 2006. sont prix était de $274,350 là. Pour une meilleure entrée d’air et sortie de gaz, la voiture est dotée de 48 soupapes gérées en tout par 4 arbres à cames, et c’est ce qui explique la puissance. Le 0 à 100 était fait en seulement 4.3 secondes, et la vitesse maximum était de 310 km/h. Elle est dotée d’une boîte de vitesse ZF performance Touchtronic 2 à 6 rapports, comme presque toutes les Aston. Pour un plaisir de conduite, toute la puissance est transférée aux roues arrière.

À l’interieur, la DBS offrait un espace Sport, luxieux, et James Bond. L’intérieur est recouvert de l’alcantara tout comme le cuir. Pour se laisser aller avec de la bonne musique à 300 à l’heure, Aston Martin à pensé aux 600 personnes qui vont avoir du plaisir à la conduire, et on offert un système sono de 10 enceintes et 16 canaux de Bang & Olufsen comme une option standard. Si vous êtes fan de la conduite manuelle, aussi Aston Martin a pensé à vous, et a offert un petit levier de vitesse, en métal.

À l’exterieur, c’est le look habituel d’une GT coupé Aston Martin, un corps fuselé, une allure unique, et surtout un châssis fait en Alluminium et en fibres de Carbone, ce qui allège la voiture jusqu’à 1740 kg par rapport au modèle de 2008. La DBS est chassée de jantes 20 pouces à l’avant tout comme à l’arrière. L’utilisation de fibre de Carbone partout, le luxe de l’intérieur, et la puissance justifient chaque centime du prix affiché pour la voiture.

La Aston Martin DB9 :

La DB9 de 2009 est moins puissante que la DBS, son 6.0 V12 ne lui fournit que 470 ch @6000 tr/min, mais un couple massif de 600 Nm @5000 tr/min. Résultat : un 0 à 100 en 4,6 secondes et une vitese max de 306 km/h. La DB9 utilise la boîte à 6 rapport ZF Performance aussi, mais c’est une Techronic 1. Malgré la baisse de puissance (40 en moins) elle (la DB9) a une très bone sonorité, et donne le même plaisir de conduite.

Sinon à l’intérieur, l’unique différence qu’il y a, c’est qu’elle semble plus riche, en boutons, et en matériaux utilisés. En addition du cuir, de l’alcantara, sinon, pour le reste c’est le même esprit. Les ingénieurs d’Aston ont utilisé du bois, pour donner un look plus luxieux. N’oublions pas l’esprit James Bond, il faut faire attention en poussant les boutons, l’un d’eux risque de lancer un missile, ou de décoller la voiture, on ne sait jamais ce que cachent les bouton, d’une voiture Bond.

Pour l’année 2009-2009 c’est une évolution du design des coupés Aston Martin, et la DB9 a apparu avec un look différent, toujours dans l’esprit d’un museau long, et un corps sportif, venant avec des liges aèrodynamiques, et des courbes à vraiment battre le vent, ce qui lui donne un coefficient de drag bas.

À utiliser deux voitures de ce poids : puissance, prix, look, charme, dans une série Tunisienne, ce n’est aussi garanti, mais ce qu’on constate, c’est qu’il y a une évolution qui est entrain de se faire, pas à pas.